20 février 2007

En-cas de p'tite faim

Les vrais gourmands comme Jim Harrison s'étonnent de ce qu'il faudrait avoir faim pour manger. Il paraîtrait, aussi, que les français ont la fâcheuse (?) réputation, de parler, lors des repas, de ce qu'ils ont mangé ou de ce qu'il mangeront. J'y vois plutôt une forme de relative bonne santé mentale, ainsi qu'un réflexe transgénérationnel à l'adage "manges, tu ne sais pas qui te mangera !". Une frêle gazelle, lors d'un récent repas pour baffreurs de fond, frôla la crise de nerf, lorsque sur les coups de 16 heures, bref au sortir des fromages, nous attaquâmes la confection d'une légère collation avec ce qui restait de la pâte à crêpe des enfants. Collation destinée à nous ouvrir le cerveau et l'appétit pour le soir. Nous trouvâmes le procédé de la demoiselle fort incongru et derechef tournâmes le dos à la béotienne pour attaquer ce petit en-cas.

boudin Pancakes, oignons confits au pignons de pin et boudin

1 - Au reste un peu conséquent de pâte à crêpes, on adjoint 1 cuillère à café de bicarbonate de soude et 3/4 de càc de levure chimique. On laisse reposer l'appareil 30 minutes et on confie à un collègue présent le soin de pancakiser.

2 - Pendant ce temps, les oignons se font gentiment émincés en rondelles que l'on claque dans une poêle chaude avec un peu d'huile d'olive. On réduit le feu. Lorsqu'ils sont bien affaissés, on y mèle avec plaisir un peu de curcuma, de sésame, de sucre et quelques lamelles de sucrines (ou de coeur de laitue). On déglace d'une bonne giclée de balsamique et on tient au chaud.

3 - Dans une autre poêle, on fait légérement torréfier des pignons de pin que l'on réserve avec les oignons puis on envoie les rouelles de boudin vite fait - bien fait. Et l'affaire est dans le sac. On dresse et on compose le menu du soir.

Le plus important : pour ce petit en-cas, on peut attendre le 26 février, date de sortie des fameux AVNI (animaux viticoles non interventionnistes) de ce diable de Cyril Alonso du domaine de l'Ancestra. Au programme Swimming poule : chardonnay nature en vin de table élevage cuve, Porc tout gai : gamay nature 2006 plein fruit élevage foudre et Veau qu'a bu l'R : frizzante de chardonnay sur macon chaintré 2003.

Posté par lenfantdelard à 19:57 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur En-cas de p'tite faim

    mon premier repas au USA : des pancakes au sirop d'érable, beurk, beurk !!
    mais alors là, les tiens, oignons, pignons de pin et boudin, miam, maim !!

    Posté par Marielle, 20 février 2007 à 20:02 | | Répondre
  • Pour moi qui aime tout ce qui est à base de boudin , cette recette est vraiment originale, j'adore !

    Posté par Cathy, 20 février 2007 à 22:05 | | Répondre
  • cuisinez comme un chef

    Pour pleins de nouvelles recettes et astuces venez découvrir tous les secrets de nos grands chefs dans le nouveau mag "Cuisinez comme un chef" et sur http://www.cuisinezcommeunchef.fr

    Posté par elodie, 23 février 2007 à 14:47 | | Répondre
  • Chouette goûter.
    Ah... je le vois le commentaire fâcheux. Ah, le vilain!
    On se réjouit de plonger dans la collection Printemps de l'Ancestra.

    Posté par Estèbe, 24 février 2007 à 09:33 | | Répondre
  • Ah je vois ce dont tu parles dans l'autre billet, en effet, c'est agaçant...
    Ceci dit je venais saluer cette chouette recette et découvrir un blog encore inconnu, découvert chez Estèbe (Top slurp), sympa comme tout !

    Posté par Tiuscha, 04 mai 2007 à 18:09 | | Répondre
Nouveau commentaire