31 janvier 2007

canard et cochon en chaudron = cassoulet maison !

cassoulet1En ce moment, il ne fait vraiment pas bon s'appeler cochon ! Je ne sais pas chez vous, mais par chez moi, ça dézingue à tout va. Pas un instant de répit. Ca frémit dur dans les auges. Et pas de froid, croyez-moi. Et pendant que le noble animal se fait charcutonner, découper, diviser, terriniser, les palmipèdes rigolent. On les a suffisament gavé pour l'instant. Ben ouais, mais à rigoler bêtement, il arrive que l'un de ces volatilles subisse lui aussi un vilain tour de cochon !

Alors, pan ! Deux coups de lames et c'est parti pour le cassoulet.

Pour 4 personnes (pour un plat comme ça, peu importe les temps de cuisson et de préparation)

Matériel : une sauteuse, deux faitouts, un plat à four

Matière : de la graisse d'oie comme pour Maïté, 1 livre de haricots secs (lingots, soissons, cocos, très bien les cocos... enfin, ce que vous aimez), 2 oreilles de cochon, 1 queue de cochon, 1 beau et gros jarret, un peu de poitrine fraîche, 4 cuisses de canard gras fraîches, 1 bonne saucisse fumée des familles, du coulis de tomate, de l'ail, thym, laurier, de la chapelure, sel, poivre, oignon, 1 ou 2 carottes.

On y va :

1 - La veille, on fait tremper les haricots secs dans une bonne mesure d'eau de source. A côté, dans la sauteuse, on claque graisse d'oie, cuisses de canard gras, quelques gousses d'ail, thym, laurier et à petit feu, on fait confire longtemps, longtemps.

2 - Le jour même : on respire un grand coup et on démarre dans un faitout oreilles, queue, jarret de cochon avec oignons, carottes, bouquet garni. Ca doit frémir gentillement. Les laisser cuire jusqu'à ce qu'ils deviennent moelleux, suaves, otut doux. Dans l'autre faitout, on cuit les haricots avec la poitrine hâchée au couteau. Les retirer quand ils sont un poil plus qu'al dente. C'est important pour que, par la suite, ils absorbent bien la graisse et le bouillon sans partir en confiture.On réserve et on préchauffe tranquillement le four th 5.

3 - Les viandes sont cuites. On débite en lanières oreilles et jarret (couenne et chair séparées), en morceaux la queue, et on réserve le bouillon. On sort les cuisses de la sauteuse. Voilà, on tape une petite pose avec un petit coup de rouge.

4 - Dans un plat à four frotté d'ail, on dispose, haricots, cochon, canard, saucisson fumé, carotte, coulis de tomate, encore de la graisse d'oie. On mouille au bouillon, on sale et poivre et on couvre de chapelure.

5 - Là, ça devient important ! Une fois au four, on casse la croûte de chapelure tous les quarts d'heure et ce, sept fois, en rajoutant à chaque fois, un peu de chapelure. On appelle les copains, on ouvre la ceinture de quelques crans et on attaque avec brio.

cassoulet2le plus : Bon, je vais certainement me faire pourfendre comme cochon par les puristes de telle ou telle campagne du sud-ouest ! J'm'en fous ! Tentez aussi, en adaptant la recette, les fêves fraîches en lieu et place des haricots. C'est très, très bon.

le plus important : Ben là, y faut vraiment du lourd, du très lourd. Moi, je reste sur mon C de camplong en corbières.

Posté par lenfantdelard à 11:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur canard et cochon en chaudron = cassoulet maison !

    cassoulet

    peux t-on le faire avec des haricots frais si oui quel temps de cuisson mrci

    Posté par dedette, 11 août 2008 à 22:44 | | Répondre
  • humm !! un cassoulet fait maison, faudrait bien que j'essaye. j'ai pensé à toi en achetant le nouveau "saveur", il y a un article sur les abats et ils font la part belle au cochon. une petite salade au groin de cochon a attiré mon attention.

    Posté par Marielle, 31 janvier 2007 à 12:18 | | Répondre
  • Ben voilà c'est fait, la recette de lenfantdelard du cassoulet(les oreilles et la queue la prochaine fois, faut y aller mollo). Délicieux avec des gros haricots blancs de Soisson et le coup de la chapelure c'est extra. Merci de cette recette.

    Posté par Michèle, 14 février 2007 à 21:49 | | Répondre
Nouveau commentaire