26 février 2007

Après la colère, le Saint-Nectaire !

Finalement, s'emporter de temps en temps, c'est pas mal. Ca permet ensuite de se réconforter, en tentant d'oublier son caractère de cochon.

vin_de_rhubarbeEt comme, on tombe dans la douceur, on en profite pour sortir un petit blanc moelleux de rhubarbe 2002 de Michel Moisne, Crillon des Vosges.

Et sur la lancée, on tente une petite régression, légérement remaniée.

Il y a quelques jours,  j'avais réalisé un superbe Kouing-amann avec la recette de Cathy . Le kouing-amann, outre qu'il soit un splendide flingueur d'artères au vu des quantités de sucre et de beurre employées, est en effet ma petite madeleine. J'ai donc conservé la pâte, et l'ai fourrée d'une crème de Saint-Nectaire. C'est moelleux, moelleux et ça réconcilie avec la planète.

cro_te_saint_nectairecroûte de Saint-Nectaire

Matière : 150g de farine, 8g de levure, 9cl d'eau - 60g de Saint-Nectaire bien affiné, 20cl d'eau, 1 oeuf, 10g de sucre, du poivre, 20cl de crème.

Matériel : un mixer, un batteur, un moule à cake, un four.

On y va :

1- On délaie, délaie la levure dans un peu d'eau. On verse sur la farine avec l'eau et on pétrit 10 minutes. On laisse gonfler.

2- On émiette le Saint-nectaire qu'on claque dans un mixer avec l'eau, le jaune d'oeuf, le sucre, le poivre. On appuie sur le bouton et normalement ça marche.

3 - Dans le batteur, on monte le blanc en neige. On réserve une fois qu'il est bien serré. On y met la crème bien froide et on monte itou.

4 - On préchauffe le four Th7. Tout doucement, on incorpore la crème au fromage mixé avec ses compagnons, puis on y adjoint le blanc en neige.

5- La pâte a bien levée. on l'abaisse en un grand rectangle d'un demi centimètre d'épaisseur et délicatement on en chemise le moule beurré. On remplit d'un peu d'appareil au fromage. On rabat soigneusement un des bord. On remplit à nouveau avec le reste de l'appareil et on ferme avec l'autre bord. Une lichette de beurre salé sur le dessus. Et pan au four, 20 minutes.

6 - On peut le servir avec un petit coulis de beurre noisette : 25g  de beurre, 25g de sucre, 50g d'eau. On fait chauffer et on lie le bouzin avec un tout petit peu de fécule.

Voilà, ça va mieux !!

Posté par lenfantdelard à 14:36 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Après la colère, le Saint-Nectaire !

    Le St Nectaire, j'en prends "à toutes les sauces"

    Posté par Cocopassions, 27 février 2007 à 08:01 | | Répondre
  • oh mais ça m'a l'air super sympa ta recette. caractère de cochon, hein !!! ça vient de là ton amour de la bête.

    Posté par Marielle, 27 février 2007 à 12:59 | | Répondre
  • Poésie culinaire

    Ben au moins çà rime, colère et Saint Nectaire !
    E pis j'ai compris pourquoi j'aimais beaucoup votre blog en plus de la cuisine pauvre, y'a le caractère de cochon ...Finalement on s'identifie vachement quand on laisse un com. quelque part...

    Posté par michèle, 01 mars 2007 à 09:01 | | Répondre
  • Eh! oui! Finalement, tu as bien fait de couiner, man! Parce que se consoler avec un Kouing-Amann, c'est tout simplement divin!

    Posté par olif, 03 mars 2007 à 19:35 | | Répondre
  • super ta version du kouing amann (très bien pour les artères et merci pour le clin d'oeil !

    Posté par Cathy, 04 mars 2007 à 11:41 | | Répondre
  • j'ai appris pas mal de chose en parcourant votre site,me reste plus qu'a les mettre en pratique !!!!!!!

    Posté par bebouze, 11 mars 2007 à 01:12 | | Répondre
Nouveau commentaire